Infos Ici vous trouverez les dernières infos concernant notre association, les activités à venir (sorties, spectacles...) et le compte-rendu des activités passées...avec photos bien sûr!
SORTIR
AMIL propose des spectacles à prix  réduits ! ...
Arts Musique Images Loisirs
PRET DE MATERIEL AUDIOVISUEL et d›EXPOSITION AMILmet à disposition les matériels suivants: - projecteur vidéo - cadre photo numérique - arbre à tableaux La location est gratuite pour les adhérents. Pour les non-adhérents: projecteur 50€ , cadre photo numérique: 20€ arbre à tableaux : 50€ Il vous sera demandé une caution. Renseignements auprès de Dominique Cheval 0475232408
Ressources et actualités culturelles et touristiques
NOTRE VOYAGE AUX BAUX DE PROVENCE POUR LE
NOUVEAU SPECTACLE DES CARRIERES DE LUMIERE
Le car était plein pour notre voyage aux Baux-de-Provence. Partis  de St Vallier à 8H nous sommes arrivés à 11H30 à destination après une courte halte sur une  aire d’autoroute. En chemin nous avons fêté un anniversaire et nous avons été invités par le président à chercher la solution d’une énigme: «Quel personnage de la chanson française avait son histoire liée aux villes de St Vallier et des Baux-de-Provence?» Après bien des interrogations et quelques indices le nom fut enfin révélé: celui de Jean Broussole, compagnon de la chanson, auteur-compositeur-arrangeur-chanteur, né à St Vallier et inhumé au cimetière des Baux-de-Provence. Lâchés dans les rues de cet incroyable village niché dans les rochers, nous sommes partis à la recherche d’un restaurant ou d’un coin pour  manger notre casse-croûte. Le retour au car étant prévu pour 14H45 on avait le temps de flâner dans les rues, de visiter le musée des santons, l’église, la chapelle peinte par Yves Brayer, de faire un peu de shopping et de manger une glace. Le car nous emmenait ensuite vers les carrières de lumières. A voir le nombre de voitures garées des 2 côtés de la route on comprenait qu’on ne serait pas seuls. Il fallut plus de 20 minutes  au car pour arriver jusqu’au parking , étroit et difficile d’accès en raison de voitures mal garées en face. Bref notre chauffeur manoeuvra avec dextérité et finalement parvint à s’insérer dans une des places …sous nos appaludissements chaleureux. Les carrières s’apparentent à des grottes et lorsqu’on rentre c’est tout noir ou presque, il faut un certain temps pour réaliser que nous sommes au coeur de projections multiples. Les ta_ bleaux des grands maîtres espagnols et de Picasso s’affichent sur les murs , géants et en musique, certains avec des anima- tions discrètes. Les enchaînements sont spectaculaires, on en prend plein les yeux, et il y a même de la peinture qui s’échappe des tableaux pour venir courir sous nos pieds. Le spectacle s’achève avec une vidéo projetée sur les murs: Cette fois c’est Picasso qui arrive et qui signe son nom sur les murs des carrières.Il se retourne et souriant : «Voilà c’est fini!» En fait ce n’est pas fini puisqu’il y a en complément de progra- mme un court spectacle sur le mouvement «Flower power» des années 70. Des peintures psychédéliques dégoulinent sur les murs .Les Beatles, les Rollingstones, les Who et autres Simon and Garfunkel font la bande sonore de ce déluge de paysages ultra colorés. On a l’impression d’être un peu «shootés» lorsque le spectacle s’achève. 17H Il est l’heure de reprendre la route pour St Vallier.